Ajouter cet évènement à mes favoris Supprimer de ma liste de favoris

Les nouveaux pouvoirs du client citoyen & la révolution de l’intelligence artificielle

Tels sont notamment les deux chantiers qui attendent les professionnels des affaires publiques en 2019 selon le « Public Affairs firms benchmarking report [1]», une publication du GPAC de DII, disponible pour les membres du Global Public Affairs Club (GPAC)*.

S’appuyant sur des entretiens avec des dirigeants, spécialistes des affaires publiques, et membres du GPAC et sur les résultats de son enquête « The Future of Public Affairs Firms« , ce rapport annuel identifie quelles devront être les priorités des cabinets de conseil en affaires publiques en 2019 à l’heure où les turbulences politiques, technologiques, réglementaires et économiques provoquent des perturbations du marché, mais également des perspectives prometteuses dans les affaires publiques . Ce rapport s’appuie également sur les données du registre de transparence de l’UE (EU TR), qui fournit des informations précieuses sur l’écosystème des entreprises faisant du lobbying auprès de l’UE.

Selon l’enquête « The Future of Public Affairs Firms« :

–          25 % des dirigeants de grandes entreprises prévoient de consacrer un budget supérieur à €1 000.000 aux affaires publiques.

Les activités et les services autour des affaires publiques peuvent s’attendre à une croissance continue en 2019 en raison de la persistance des risques politiques et des incertitudes du marché liées aux élections européennes, au Brexit et aux batailles commerciales. Les affaires publiques seront au cœur du processus décisionnel de l’entreprise. Les cabinets en affaires publiques devraient également tirer parti de ces incertitudes et de la complexité croissante des affaires publiques et notamment ceux ayant la capacité de développer des services en affaires publiques pleinement intégrés.

Les affaires publiques devront s’adapter à l’Intelligence Artificielle (IA). 375 millions de travailleurs (soit 14% de la main-d’œuvre mondiale) devront changer de profession d’ici 2030 [2]. La demande croissante d’expertise en numérique et en intelligence artificielle, conjuguée à l’expérience industrielle, créera un défi toujours plus important dans la recherche de talents en affaires publiques.

Les affaires publiques vont évoluer face à l’engagement et à l’influence des citoyens envers les décideurs et les entreprises via les plateformes des réseaux sociaux. Dans l’enquête « The Future of Public Affairs Firms« , 66% ont classé les communications stratégiques parmi leurs trois principales priorités en ce qui concerne les compétences clés que les cabinets de conseil devraient offrir en 2019.

Face aux nouveaux pouvoirs des clients citoyens qui changent la donne,

les métiers des affaires publiques explosent.

*Le Global Public Affairs Club (GPAC) est un club créé par DII en 2018, exclusivement réservé aux professionnels des affaires publiques. L’accès au club se fait uniquement par abonnement. www.gpac.eu.

[1] This report is part of the Global Public Affairs Club‘s continuous analysis of the PA sector and the evolution of best practices and PA strategies for members of the club. 

 [2] McKinsey Global Institute, « Jobs Lost, Jobs Gained: Workforce Transitions in a Time of Automation« , November 2017. Downloaded December 2018

DECOUVREZ TOUTES NOS AUTRES ACTUALITES